consommer des pommes de terre germées
Bons à savoir

Peut-on consommer des pommes de terre germées ?

0 commentaire

Dans la plupart des foyers, les pommes de terre sont un aliment incontournable. Cependant, ces tubercules ont tendance à germer rapidement lorsqu’ils sont stockés à température ambiante, ce qui soulève une question importante : peut-on consommer des pommes de terre germées sans risques pour la santé ? Dans cet article, nous allons analyser les enjeux liés à la consommation de pommes de terre germées et offrir quelques conseils sur comment les préparer correctement.

Les risques liés aux germes des pommes de terre

Les germes des pommes de terre contiennent deux substances potentiellement toxiques : la solanine et la chaconine. Ces glycoalcaloïdes ont des propriétés antifongiques et insecticides pour protéger les pommes de terre contre les maladies et il est prouvé qu’ils peuvent être nocifs pour l’Homme, surtout en grandes quantités.

Effets indésirables potentiels

La consommation de grandes quantités de glycoalcaloïdes présents dans les pommes de terre germées peut entraîner des troubles gastro-intestinaux tels que :

  • Nausées
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Crampes abdominales

Dans des cas plus rares et après l’ingestion d’une quantité extrêmement élevée de solanine et chaconine, des symptômes neurologiques peuvent apparaître :

  • Troubles de la vision
  • Confusion mentale
  • Faiblesse musculaire

Le facteur du temps

Il est essentiel de noter que la concentration en glycoalcaloïdes augmente avec le temps. Plus une pomme de terre germe longtemps, plus elle dévelope un niveau élevé de ces substances toxiques.

Quand les pommes de terre germées deviennent-elles dangereuses ?

Il n’existe pas de réponse définitive à cette question, car plusieurs facteurs influencent la toxicité potentielle des pommes de terre germées.

La taille des germes

Premièrement, la taille des germes joue un rôle important dans la teneur en glycoalcaloïdes d’une pomme de terre. Les pommes de terre présentant de petits germes contiennent généralement moins de solanine et chaconine que celles dont les germes sont longs et développés.

La couleur de la peau

L’apparence de la peau de la pomme de terre peut également indiquer une présence accrue de glycoalcaloïdes. Si la peau est verdâtre, cela signifie que l’exposition à la lumière a augmenté la production de chlorophylle et, par conséquent, la production de solanine et chaconine. Il est donc recommandé de ne pas consommer des pommes de terre à peau verte.

Comment préparer correctement les pommes de terre germées ?

Voici quelques étapes pour réduire la teneur en glycoalcaloïdes et consommer des pommes de terre germées en minimisant les risques :

  1. Éliminer les germes : retirez tous les germes, même les petits, avec un couteau pointu ou une cuillère à café.
  2. Peler profondément : épluchez la pomme de terre en veillant à retirer au moins 1-2 millimètres de chair, cela permettra d’éliminer la majorité des glycoalcaloïdes. N’oubliez pas de peler également les zones verdâtres sur la peau.
  3. Cuire à haute température : la cuisson à haute température peut aider à dégrader certains glycoalcaloïdes présents dans les pommes de terre. Faites bouillir, rôtir, ou frire les pommes de terre germées pour diminuer leur teneur en substances toxiques.

Faut-il jeter systématiquement toutes les pommes de terre germées ?

Tout dépend de l’état de la pomme de terre et du temps depuis lequel elle a commencé à germer. Si les germes sont petits (moins de 5 millimètres) et que la peau n’est pas verte, il suffit généralement de suivre les étapes mentionnées précédemment pour rendre la pomme de terre consommable.

En revanche, si les germes sont longs et développés, et/ou que la peau est devenue verte, les risques associés à la consommation de ces pommes de terre deviennent plus importants. Dans ce cas, il est préférable de jeter la pomme de terre à la poubelle pour éviter les problèmes de santé.

Prévenir la germination des pommes de terre

Pour éviter une germination rapide des pommes de terre et ainsi conserver leur qualité nutritionnelle et leur innocuité, quelques astuces peuvent être appliquées :

  1. Stocker les pommes de terre dans un endroit frais, sombre et sec. La température idéale se situe entre 4 et 8 degrés Celsius.
  2. Ne pas stocker les pommes de terre avec d’autres fruits et légumes qui dégagent de l’éthylène, comme les oignons ou les tomates, car cela peut accélérer le processus de germination.
  3. Séparer les pommes de terre abîmées des autres, car elles peuvent entraîner une dégradation rapide du reste du lot.

En suivant ces conseils, vous pouvez minimiser les risques liés à la consommation de pommes de terre germées et profiter pleinement de leurs bienfaits nutritionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*